Musée de la Chaussure José María Amat Amer

Un livre d’histoire

NOUS SALLES

Visiter le Musée de la Chaussure c’est faire une agréable promenade à travers l’histoire de la chaussure, du design et des techniques employés par les cordonniers d’antan, en Espagne et dans le monde. Le Musée occupe deux étages divisés en quatre salles. Dans le hall du rez-de-chaussée, se trouve la petite boutique du Musée où vous trouverez des ouvrages en lien avec la thématique de la chaussure, des pendentifs, des pin’s et des porte-clés en forme de chaussures miniatures, des jeux, des crayons, entre autres objets, et un CD concernant la description des techniques artisanales de fabrication de la chaussure.

Le Musée de la Chaussure est divisé en quatre salles :

Machines-outils

Bibliothèque

La Chaussure

Concours et collections

N’attendez plus !

PRÉPAREZ VOTRE VISITE

Pour vivre la meilleure expérience possible, nous vous aidons à programmer votre visite au Musée de la Chaussure. Utilisez le formulaire suivant pour convenir à l’avance de votre visite.

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.


Voici toutes les informations dont vous avez besoin :

  • Tarif général : 3,00 euros / personne.

  • Enfants (1-12 a.), retraités et groupes de plus de 10 personnes : 2,00 euros / personne. 

  • Groupes scolaires accompagnés d’un professeur : 1,00 euro / personne.

  • Visite guidée en espagnol, anglais ou français : 15,00 € / groupe

  • Parking public à proximité à la disposition des visiteurs, adjacent aux installations du Musée, entièrement accessible: Entrée des véhicules Parking La Ficia au c / Juan de la Cierva, 4 Google Maps

  • Stations de taxis au centre d'Elda à côté de la Plaza Sagasta Google Maps 

  • Arrêt de taxi le plus proche du musée de la chaussure Arrêt de téléphone Google Maps 965381040

  • Arrêt de bus à côté du musée de la chaussure Google Maps téléphone 902106992


     


Nos horaires sont les suivants 

La visite dure en moyenne environ une heure et demie:

  • Du lundi au samedi: de 10H00 à 14H00 et de 17H00 à 20H00.

  • Dimonche : de 10H00 à 14H00 


Informations d'accessibilité:

Diversité fonctionnelle: accessible sans barrières. Place de parking réservée. 
Avenida Chapí 39.
Diversité visuelle:          accessible, disponible notre "Accessible Corner" avec les composants de la chaussure, et les types de chaussures. Visites guidées disponibles sur réservation.
Diversité auditive:         accessible. Disponibilité des visites guidées sur réservation.

Conditions d'accès et règles de la visite:

L'accès avec des animaux n'est pas autorisé (sauf s'il s'agit de chiens-guides)
Le musée se réserve le droit de modifier le programme de l'activité prévue pour des raisons justifiées.
Une fois le billet acheté, il ne sera pas échangé ni son montant remboursé.
La possession du billet est une condition de base pour accéder au musée, et doit être présentée à l'entrée de l'exposition au personnel qui en a besoin.
Conformément à la réglementation en vigueur, les mineurs de moins de 14 ans ne peuvent accéder aux expositions s'ils ne sont pas accompagnés d'un adulte.
Il est interdit de manger et de boire à l'intérieur du musée.
L'entrée avec des bouteilles, des canettes et tous les objets qui peuvent être considérés comme dangereux n'est pas autorisée.
Le musée se réserve le droit d'admission.
L'entrée n'est pas autorisée aux personnes sous l'influence de boissons alcoolisées, de stupéfiants, de psychotropes, de stimulants ou de substances similaires.
Le billet sera valable toute la journée, même si le titulaire quitte les lieux.
Des feuilles de réclamation sont disponibles pour quiconque en fait la demande.
Il y a de dataphone pour charger les billets avec une carte de crédit.
J'accepte la politique de confidentialité Lis

Le saviez-vous... ?

Histoire du Musée de la Chaussure

La volonté de disposer d’un musée de la chaussure avait été exprimée, à de nombreuses reprises, par diverses entités locales, durant des dizaines d’années. Depuis 1956, Alberto Navarro, chroniqueur officiel de la ville d’Elda et fondateur de l’hebdomadaire « Valle de Elda », ne cessait d’insister, sur la nécessité de créer un musée chargé de préserver l’essence et le savoir-faire de l’industrie locale de la chaussure.

En 1964, lors de l’inauguration du Salon International de la Chaussure dans son nouveau parc des expositions, le Journal Officiel de la FICIA lançait une invitation à créer un musée de la chaussure au sujet duquel se manifestèrent déjà, quelques donataires.

En 1967, à l’occasion du VIII Salon International de la Chaussure, certaines de ces chaussures furent exposées sous l’écriteau « Musée de la Chaussure », mais cela n’alla pas plus loin. Ces exemplaires demeurèrent enfermés dans des boîtes qui disparurent plus tard, lors de l’inondation et de l’incendie des bâtiments du Salon. En fait, aucune de ces chaussures n’a pu arriver jusqu’à l'actuel Musée de la Chaussure.

En 1973, une autre tentative pour créer un musée devait avoir lieu au sein du Centre de Formation Professionnelle dépendant du Syndicat vertical du régime franquiste. Celle-ci n’aura pas non plus de suite.

En 1974, à l’occasion de l’inauguration d’un nouveau Salon International de la Chaussure et des Industries Associées, la « première pierre symbolique » d’un musée de la chaussure était posée, évènement suivi d’un nouvel appel à la population pour faire don de différents objets et chaussures, mais cette dernière initiative n’aboutira pas non plus.

Les exemplaires artisanaux et autres pièces uniques liées à la chaussure et à son industrie, qui existaient encore, risquaient sérieusement de se perdre. L’inévitable disparition des derniers cordonniers manuels ne manquerait pas d’entrainer celle d’un savoir-faire artisanal qui a fait la renommée de toute la région du Bas et du Moyen Vinalopó.

À partir de la fin des années 80, la collecte et le catalogage de toutes sortes d’objets liés à la chaussure commencèrent. Les étudiants du cours de formation professionnelle (1986-1987) dirigés par le professeur des technologies de la chaussure, José María Amat Amer, entreprirent un travail de compilation et de recherche qui devait aboutir à la préparation d’une collection pour un Musée ayant la chaussure pour thématique. Cette initiative coïncidait dans le temps avec la fermeture de certaines des plus anciennes entreprises de la région, telle que la société Chaussures LUVI S.L. de Petrer, raison pour laquelle une grande quantité de machines-outils, de chaussures et objets remontant aux débuts de l’activité de ces manufactures ont pu être récupérés. La fin de la célébration des salons de la chaussure à Elda (1959-1991) a finalement entériné un projet qui, dès lors, se devait d’assumer la mission de conserver la mémoire de la plus brillante histoire des salons de la chaussure et des industries associées dans la province d’Alicante.

Le 17 janvier 1991, le maire - président du conseil municipal d'Elda, M. Roberto García Blanes, le président de la Caisse d’épargne provinciale d’Alicante, M. Francisco Rodríguez Valderrama, le Doyen du Collège Officiel des Ingénieurs Techniques d’Alicante et le promoteur / fondateur du Musée de la Chaussure, signaient, dans les bureaux du maire d’Elda, une convention de collaboration en vue de rédiger les statuts fondateurs de la « Fondation Culturelle Privée Musée de la Chaussure » dans laquelle son fondateur fut nommé directeur du Musée. Cette convention sera approuvée et signée devant notaire le 15 janvier 1992.


 


 


 

Le Musée a été provisoirement inauguré le 12 décembre 1992 sous la présidence du Conseiller de la Culture de la Généralité valencienne et a été reconnu comme Collection Muséale Permanente par le Conseil Régional de la Culture, de l’Enseignement et des Sciences, le 24 mars 1994. La propriété ainsi que la gestion de ce musée correspondraient à la Fondation Culturelle Privée Musée de la Chaussure présidé par la plus haute autorité municipale.


 


 


 

Compte tenu de l’importance que prenait le Musée de la Chaussure, le Conseil Régional de l’Industrie décida de financer un projet, conçu par un architecte de ses services, en vue de construire un édifice emblématique sur l’emplacement même des anciens locaux, alors abandonnés, de l’ancien Salon de la Chaussure, ayant pour mission d’abriter le Musée de la Chaussure d’Elda.

Le 4 février 1999, le bâtiment actuel ainsi que le Musée de la Chaussure étaient inaugurés par Son Altesse Royale L’Infante Doña Elena. Celle-ci était accompagnée du président de la Généralité valencienne et de divers conseillers dont ceux de l’Enseignement, de la Culture et de l’Industrie, des présidents des autorités provinciales et locales, ainsi que des représentants de tous les collectifs concernés par la chaussure et les industries associées, sans oublier les représentants d’entités et d’associations locales.


 


 

Enregistrement vidéo réalisé par la télévision locale Télé Elda le 4 février 1999 qui témoigne de l’arrivée à Elda de S.A.R. l’infante Doña Elena et des actes d’inauguration du musée de la chaussure.


 

S.A.R. l’Infante Doña Elena parcourant la salle des machines-outils le jour de l’inauguration, le 4 février 1999.


 

Le nouveau bâtiment se compose d’un rez-de-chaussée et de quatre étages. Le Musée de la Chaussure occupe le grand hall d’entrée et deux étages divisé en quatre salles. L’ensemble occupe environ 2500 m2.

Nous sommes face à un musée qui englobe la totalité du secteur, peut-être l’un des plus importants en ce qui concerne la diversité de ses fonds. Le musée est divisé en quatre sections : Documents/ Archives/ Art/ Titres ; Chaussures et maquettes ; Ustensiles et outils et, enfin, Machines-outils. Toutes font référence à l’industrie de la chaussure, à ses accessoires et à ses composants, depuis ses origines. Le Musée parcourt les différents processus d’élaboration à partir des plus anciennes techniques de cordonnerie. Sa mission est d’encourager toute contribution aux avancées du secteur, en mettant au service des chercheurs intéressés un matériel pédagogique unique.


 


 


 

La famille Aguado, pionnière dans la fabrication industrielle de formes pour chaussure en Espagne et qui a fourni les formiers les plus importants du pays, a fait don d’une collection très complète de machines-outils et

d’ustensiles uniques au monde. Cette salle reçoit le nom de « Collection Aguado » en l’honneur de son fondateur Isidro Aguado Aravid.


 


 


 

Les activités menées par le musée s’inscrivent dans le cadre des objectifs de la Fondation, à savoir, diffuser et promouvoir l’industrie de la chaussure en Espagne. La création du « Prix de journalisme Luís García Berlanga » traitant de la chaussure de qualité pour femmes ; la création du prix « Femme la mieux chaussée d’Espagne » ; les concours nationaux « Chaussures artisanales » ; les concours scolaires « Calzapinta » et « Calzacuenta » ; les prix de photographie ou l’édition du magazine « CalZarte », ainsi que l’initiative d’élever les monuments « Le cordonnier et son apprenti » et « La famille du cordonnier », sans oublier les multiples expositions temporaires programmées, sont quelques-unes des activités les plus marquantes chargées de promouvoir le prestige de la chaussure espagnole et du musée.

Le patronage de la Fondation du Musée de la Chaussure, convenait, le 23 février 2015, que le musée changerait de dénomination pour s’appeler désormais Musée de la Chaussure « José María Amat Amer » en l’honneur de son fondateur.